Avec Stephen Dorff (l'inspecteur Mike Reilly), Natascha McElhone (Terry Houston), Stephen Rea (Alistair Pratt), Udo Kier (Polidori), Amelia Curtis (Denise), Jeffrey Combs (Styles), Nigel Terry (Turnbull), Gesine Cukrowski (Jeannine)

Synopsisterreur

Mike Reilly, un jeune inspecteur new-yorkais, se trouve confronté à plusieurs morts horribles, probablement consécutives à une mystérieuse épidémie. Epaulé d'une ambitieuse chercheuse du Département de la Santé, Terry Huston, il découvre l'existence d'un site Internet, Terreurpointcom, sur lequel les victimes se sont connectées deux jours avant leur décès.

On r'fait le film

Un scénario pas très original qui reprend le thème du tueur fou sur Internet, mais qui bénéficie tout de même d'une mise en scène très bien maîtrisée. Le suspense horrifique reste tout de même haletant et Malone, le sculpteur du masque d'Halloween, réussit à installer une atmosphère très oppressante. Le problème se situe dans le fait que le film fait outrageusement penser à « The ring », avec beaucoup moins d'efficacité. Sûr que quelques puristes seront dégoûtés de ce qui pourrait apparaître comme un plagiat. Mais si on oublie tout cela, on passe un bon moment surtout que les comédiens sont à la hauteur. Dorff qui apparaît de plus en plus crédible comme héros cinématographique, Natasha McElhone au physique qui fait penser à Meryl Streep, bénéficie d'une belle présence, et enfin Stephen Rea, trop peu présent mais très inspiré par son personnage. Un film pour ceux qui sont en manque de Thriller horrifique. Les fans d'Hideo Nakata, passez votre tour. Je tiens à préciser que le même Nakata est en train de plagier un des plus grands films fantastiques : « The entity » (L'emprise) !

William Malone : « Tous les effets servent l'histoire. Ils renforcent le mystère, font naître des émotions ou des ambiances. Ces éléments contribuent à jouer sur le psychisme des spectateurs. Ils démultiplient le suspense et le sentiment de malaise. Il faudra longtemps pour que l'on devine pourquoi... ».